Votre espace personnel : identifiez-vous !

La lettre de la participation N°4

Accueil > Actualités > La lettre de la participation N°4
La lettre de la participation N°4 © Association Moderniser Sans Exclure
La présente lettre souhaite informer l’ensemble des participants, impliqués ou susceptibles de l’être , sur l’avancement et les perspectives de l’expérimentation « Mission (Im) possible ? ».

Dispositif d’expression des apprenants du SPRFPA
« MISSION (Im)possible ? »

La lettre de la participation N° 4
Novembre 2011

 

L’aventure continue !

La présente lettre souhaite informer l’ensemble des participants, impliqués ou susceptibles de l’être[1], sur l’avancement et les perspectives de l’expérimentation « Mission (Im) possible ? ». Initiée en 2006 par l’association Moderniser Sans Exclure, cette recherche /action, soutenue par le Conseil Régional, a pour ambition de créer et de faire vivre un dispositif d’expression et de prise en compte de la parole des jeunes et adultes, engagés dans une démarche de formation financée par la Région. Notre approche, basée sur les délégués de stagiaires et d’apprentis, vise également à contribuer au développement d’une citoyenneté active.

Le 26 mai dernier, nous avons organisé un premier bilan collectif de cette expérience. Cette rencontre, intitulée : « Ecouter pour changer », a réuni, dans l’hémicycle du Conseil Régional, environ 250 personnes : délégués, formateurs, conseillers d’insertion responsables d’organismes, techniciens et élus de l’État et de la Région. Nous avons choisi de lui donner la forme d’un ANTI-colloque, avec les « délégués » à la tribune et les responsables et élus dans la salle.

 

Sans rentrer dans les détails[2], cette « fabrique de la démocratie » a mis en relief au moins 4 types de résultats.

1.     Elle a validé le postulat initial : la création d’espaces d’expression et de rencontres entre des acteurs ayant des niveaux de responsabilités différents, avec leurs représentations et leurs logiques respectives, constitue un vecteur puissant, pour tenter de rendre plus lisible le dispositif et d’interroger son efficacité[3]

2.     Elle a fait naître un « appétit » de prolonger et d’approfondir cette aventure aussi bien du côté des formés que du côté des formateurs, lié à un sentiment d’être écouté et reconnu.

3.     Elle a confirmé la nécessité de penser un dispositif d’expression et de prise en compte « au pluriel », car le rôle et les possibilités d’un délégué de stagiaires ne sont évidemment pas les mêmes, selon que celui-ci se trouve dans une action qualifiante ou primo arrivant sans pouvoir parler et comprendre la langue du pays ;

4.     Elle a mis en lumière les dégradations importantes des conditions matérielles d’accès et de maintien dans un parcours de formation d’un nombre grandissant de personnes[4].

À partir de ces constats, la Région a décidé de poursuivre cette « aventure » et l’exécutif régional a voté le 27 octobre dernier le renouvellement de la mission de Moderniser sans Exclure pour 3 années (2011-2013). Nous vous présentons ci-dessous les principaux axes de cette poursuite qui souhaite à la fois consolider l’existant et explorer de nouvelles pistes.

 

Les axes de poursuites :

Nous vous proposons ci-dessous le récapitulatif des principaux chantiers avec un petit descriptif pour chacun d’entre eux.

Les projets dans la continuité :

L’animation des territoires 

« Délégués de stagiaires : tout ce qu’il faut savoir et comprendre pour élire un délégué efficace ou se présenter comme candidat  » est la première étape du chantier engagé par les délégués du territoire de Nice Menton » pour identifier les clés de réussite d’une participation active des « usagers de la formation professionnelle ».

« Compétences des délégués et compétences des institutions » sont les 2 axes de travail retenus par les délégués du territoire de Cannes-Grasse-Antibes.

1)  Valoriser les compétences du délégué

-      quelles compétences « transverses » ou spécifiques, valorisables par les délégués dans un « portefeuille de compétences », un curriculum vitae, une lettre de motivation pour une recherche d’emploi ou de stage, une démarche de VAE…etc ?

-      quels liens entre ces compétences et celles requises pour l’exercice de certains métiers ?

2)  Connaître l’environnement institutionnel de la formation et de la délégation

-      création de supports ludiques permettant aux délégués et aux stagiaires de mieux comprendre et se situer dans leur environnement institutionnel.

Les délégués de ces deux territoires seront amenés à se rencontrer dans une réunion inter-COTEFE pour mettre leurs travaux en complémentarité.

 

« Parlons Etaps »,c’est le nom que l’on pourrait donner au chantier engagé sur le territoire de Fréjus-Draguignan, un chantier original associant les délégués de stagiaires à la conception d’un support de présentation de l’action ETAPS et une opportunité d’articuler concrètement approche participative et contenus pédagogiques.

« Exercer la fonction de délégué sur notre territoire : Pourquoi ? Comment ? Dans quel environnement institutionnel ? »,sera l’ordre du jour de la première journée des nouveaux délégués deToulon-Brignoles, qui pourront ainsi croiser leurs approches de la fonction, mieux connaître l’environnement de leur formation et définir lesaxes de travail concrets sur lesquels ils travailleront en 2011/2012.  

 

Les invisibles : Une recherche/action basée sur l’Automédiatisation

Le projet consiste à mettre en place des espaces d’expression et d’écoute AVEC des jeunes et des professionnels volontaires sur les questions liées aux ruptures de parcours, aux décrochages, et à l’impossibilité de trouver “chaussure à son pied” dans l’offre régionale d’orientation et de formation. Après une longue phase de mobilisation, une première phase d’expression a été franchie avec deux groupes de jeunes et un groupe de professionnels sur les villes de Cannes et de Grasse. Elle a donné lieu à plusieurs montages d’étapes qui ont été soumise pour validation aux membres des groupes pour permettre la réalisation d’un film de synthèse qui servira d’introduction à différentes rencontres filmées entre jeunes et professionnels dans le courant de l’année 2012.

 

La refonte du site Extranet :Un projet réalisé en partenariat avec 2 organismes de formation (Euromedia Formation et l’ASPROCEP)

Initié en début d’année 2011 avec la conception d’un cahier des charges définissant la nouvelle charte graphique, les nouvelles fonctionnalités et le nouveau processus de traitement des fiches, le développement applicatif est arrivé à son terme. La migration des données de l’ancien site vers le nouveau et la phase de test sont en cours de réalisation et devraient être terminées d’ici la fin de l’année pour permettre le lancement du nouveau portail Mission (Im)possible début 2012. Un numéro spécial de « la lettre de la participation » présentant le nouveau site Extranet est prévu pour le début de l’année prochaine.

 

Les actions nouvelles

·       Mise en place d’une formation des délégués : un module à concevoir et à tester

Cette demande est apparue de manière forte lors de l’anti-colloque. La première expérimentation se déroulera en janvier avec les délégués de l’IRTS . Un deuxième module sera conçu et expérimenté avec les délégués ETAPS et ETAQ dans le courant de l’année 2012 en tenant compte d’une part de l’évaluation du module mené avec l’IRTS, d’autre part des enseignements issus des travaux menés par les délégués ETAPS et ETAQ des territoires de Nice et Cannes.

·       Expérimentation « plus qu’apprendre » : un projet sur 2 ans

Une dizaine d’organismes vont expérimenter pendant deux ans les interactions entre le projet pédagogique et les démarches participatives, dans l’objectif d’installer des processus durables de transmission et de capitalisation des pratiques de participation. Chacun testera un ou des outils dans sa structure et mutualisera au sein d’une « équipe-projet » inter-organismes. Un protocole d’expérimentation en cours de validation par les parties prenantes constituera son cadre de références.

·       Expérimentation « DAQ » Délégués Auditeur Qualité : rêver de l’impossible … et le réaliser ?

Nous souhaitons expérimenter une approche impliquant directement un groupe de délégués des apprenants dans une réflexion sur la qualité de la formation. Souvent sollicités pour donner leurs visions « a posteriori », les stagiaires seraient, dans cette expérimentation, associés dès l’amont du processus, et accompagnés dans une démarche leur conférant la posture « d’auditeurs qualité ». Cette action devrait permettre d’intégrer le point de vue des « usagers » dans les réflexions sur la commande publique, mais également d’enrichir le travail mené autour de la démarche Qualité RE.S.E.A.U avec des apports construits PAR et AVEC des usagers.

·       Anti-colloque 2012

Fort de notre première expérience d’un anti-colloque du mois de mai dernier, nous allons proposer à l’ensemble des participants de renouveller l’expérience. Donc une fois les turbulences électorales passées, on vous proposera de faire un nouveau point collectif sur l’avancement de l’ensemble de ces chantiers.

 

En attendant, toute l’équipe MSE reste évidemment à votre disposition pour toute demande de précision et/ou des suggestions permettant de conforter et de faire vivre des espaces d’expression des « usagers » et leur prise en compte aussi bien dans les organismes que sur les territoires…



[1]La proposition repose sur le volontariat des structures et des personnes

[2]Le rapport détaillé peut être téléchargé sur le site internet du projet à l’adresse : http://mi.msesud.fr

[3]Notre position repose sur le renversement d’une affirmation qui paraît logique a priori et qui considère que pour transformer une situation, il faut d’abord la comprendre. Nous pensons, et pour ce projet en particulier, que pour comprendre une situation il faut d’abord participer à sa  transformation.

[4]Ces questions ont été considérées pendant longtemps comme des aspects périphériques à la formation et malheureusement les témoignages ont rappelé avec force qu’il s’agit la d’une dimension centrale, car sans moyens pour se déplacer, pour se nourrir à midi, et se loger décemment le soir, les questions de contenus de formation deviennent évidemment plus accessoires.

Pour plus d'information , prendre contact avec :
  • Association Moderniser Sans Exclure Sud (MSE-SUD)
  • 29 Avenue de Frais Vallon
  • 13013 - Marseille
  • Tél: +33 (0)4.91.10.40.00 / http://www.msesud.fr/