Votre espace personnel : identifiez-vous !

Projet d’expérimentation : « Plus qu’apprendre … »

Accueil > Actualités > Projet d’expérimentation : « Plus qu’apprendre … »
Projet d’expérimentation : « Plus qu’apprendre … » © Association Moderniser Sans Exclure
Dans le cadre de ce projet, nous souhaitons avec les représentants volontaires d’une dizaine d’organismes de formation, favoriser un échange d’expériences entre formateurs/coordinateurs directement en charge de la création et de l’animation des espaces d’expression et de prise en compte des apprenants.

Tous ces points sont évidement à débattre …

a) 4 présupposés concernant les fondements d’un acte formatif :

1.     Pour apprendre, il faut savoir à quoi cela va me servir, et cette relation est plus facile à établir si les contenus sont accrochés aux vécus et aux préoccupations des apprenants.

Notre proposition : Utiliser les préoccupations des stagiaires, recueillies lors des espaces d’expression, comme point de départ et fil rouge de la formation (démarche de résolution de problèmes );

2.     Pour apprendre,il faut avoir confiance en soi et sa capacité à acquérir de nouvelles compétences

Notre proposition : Toute personne a des connaissances et des savoirs faire, même si des celles-ci restent cachés pour l’individu; en les mettant à jour et en les valorisant, par exemple avec la méthode des réseaux réciproques d’échanges de savoirs, les personnes développent leur désir et potentiel de (se) former.

3.    Pour apprendre individuellement,il faut être en groupe

Dans notre proposition l’action collective se définit par l’interaction entre la formation des individus et l’environnement. Avec un double intérêt intervenir sur l’environnement  et également de ne pas se sentir marginal

Notre proposition : organiser les apprentissages  dans un aller retour qui part de la représentation que je me fait de > recherche d’information

       4.     Pour apprendre, c’est plus facile si l’individu prend du plaisir lors d’une acquisition de connaissances ;

Notre proposition : privilégier des méthodes ludiques, interactives, comportant un climat positif, d’entre-aide, de tolérance et de respect, …

 

b) Une approche intégrée à plusieurs niveaux :

Il nous semble que l’expérimentation peut se décliner à deux niveaux, complémentaires dans leurs résultats, mais spécifiques dans leurs attendus. En effet, la démarche peut se décomposer en

  1. un système d’expression et de participation qui s’adresse à l’ensemble des personnes en situation de formation
  2. et un système de délégation et de représentation centré sur les délégués de stagiaires

 

c) Finalités et objectifs généraux et opérationnels possibles :

Rappelons que les objectifs peuvent être liées à un thème, aux individus, au groupe, au savoir faire,  savoir être, à des situations, etc … Les points ci-dessous sont donc à considerer comme un éventail non exhaustif des possibles, dont il conviendra d’ailleurs de préciser les contours AVEC les apprenants au cours de la phase 1 évoqué ci-dessous :

 

1.     Favoriser des postures actives mettant les apprenants  aux cœur des processus ([1])

2.     Concevoir des outils et méthodes permettant de construire une articulation étroite entre les préoccupations des apprenants et l’organisation pédagogique des formations

3.     Tester les supports et méthodes avec des groupes de stagiaires et leurs délégués

4.     Mettre en place un système d’évaluation permettant d’analyser et les résultats de l’approche

5.     Permettre un échange de pratiques entre les  équipes impliqués dans la démarche

6.     Création d’un catalogue de jeux et d’exercices pour accompagner une démarche d’expression

7.     Confection d’une grille d’analyse des coûts et résultats d’une démarche participative

8.     partager divers points de vue,considérer une situation sous différents angles, confronter et échanger des idées, formuler des suggestions, des idées embryonnaires…

9.     exercer une pensée critique, changer des situations, 

10.  prendre plaisir à partager des idées, des responsabilités, pour co-produire, apporter sa contribution à la résolution de problèmes…

11.  découvrir l’intérêt de la discussion, l’efficacité  de la coopération

12.  s’impliquer dans l’organisation, dans la prise de décision

13.  développer des habiletés sociales de participation, d’empathie, d’écoute, de respect; des habiletés d’expression, de logique, de clarté, vaincre une timidité, adapter son langage à son auditoire…

14.  développer l’estime de soi et la confiance, se valoriser, s’évaluer,se réaliser

15.  développer un sentiment d’appartenance, d’identité

16.  développer des attitudes positives envers les autres, des habiletés de conduite de groupe, d’animation , …

Précisons que les objectifs peuvent être différents d’un organisme à l’autres

 

d) Quelques indications méthodologiques sur la base d’un déroulement en 5 phases

Phase 1 : Constitution du groupe d’expression et contractualisation

Cette phase correspondà une mise problèmeet la mise en place progressive du projet. Elle conduit à :

·      Apprendre à se connaître

·      un état des lieux des ressources et définition des objectifs

·      la définition du cadre (participer pourquoi? À quoi ? comment ? …)

le formateur :

·      aide(nt) à procéder à l’état des lieux

·      suggère(nt) des directions

·      invite(nt) à l’organisation

·      aide(nt) à établir des liens entre le connu et l’inconnu, l’accompli et l’escompté,

 

Phase 2 : Exploration –Expression - tâtonnement

C’est la phase des hésitations, des tentatives, des progressions en dents de scie…On se trompe, on conteste, on concède, s’enrichi mutuellement, on ne comprend pas tout, se pose des questions, veut en savoir plus, …Elle permet de :

·      réaliser diverses explorations des données du problème

·      Tisser des liens avec les expériences des participants

·      Formuler des hypothèses, émettre des idées, les confronter à celles des autres, …

le formateur :

·      invite à la réflexion

·      facilite les activités des groupes, ménage les temps utiles

·      stimule les échanges

·      distribue la prise de parole

·      favorise les argumentations (y compris minoritaires et/ou “erronées”)

·      entretient la dynamique du groupe en pointant les incertitudes, les contradictions qui subsistent, en encourageant la persévérance…

·      réfléchit aux étapes ultérieures, «  prépare le terrain »

Phase 3 :  Enrichissement - transformation - traitement

Les participants se centrent sur les aspects qui peuvent faciliter l’atteinte des objectifs et conduire aux résultats désirés.Les activités sont diversifiées et doivent aider à la compréhension, à la solution, à la réalisation : clarification, tri, classement, réorganisation, hiérarchisation, …

Il faudra tenir compte du temps imparti, se préparer à la phase de présentation.

Le formateur  peut :

·      Compléter, guider, rappeler les consignes, les objectifs, les contraintes

·      favoriser l’organisation la plus appropriée

·      guider vers les ressources, encourager les progrès

 

Phase 4 : Appropriation – restitution - diffusion

Le groupe présente ses réflexions, travaux, découvertes... avec différentes formes, en fonction du public visé, des objectifs, des supports utilisés, …

Cette étape de présentation, d’explicitation est importante dans les processus de transfert et de valorisation du chemin parcouru.On repère les apprentissages réalisés, souligne les points forts/faibles mesure le chemin qui reste à parcourir

L’animateur :

  • valorise le travail fourni
  • encourage le partage des productions
  • favorise le développement des habiletés de présentation orale, écrite
  • suscite la réflexion critique du groupe

 

Phase 5 : Prise de recul – intégration- bilan

Les participants sont invités à constater combien leurs apprentissages sont étroitement liés à leur investissement, à leur activité, à leur volonté de solutionner, de comprendre, de dépasser …C’est une étape où le groupe doit se poser des questions du type :

·      à quoi cela à servi (pour moi? les autres ?,…

·      qu’est-ce que j’ai appris ?

·      quelle importance cela a-t-il pour la question traité, pour moi ?

·      quels sont les liens avec ce que j’ai appris, ce que je savais déjà ?

·      si c’était à refaire, que referais-je ? Que ne referais-je pas ?

Le formateur :

·      montre sa satisfaction (ou sa déception ?)

·      propose des activités de suivi, des actions complémentaires

·      aide à approfondir, à généraliser, …

 

quelques signes d’efficacité et d’autonomie d’un groupe …

  • l’ambiance est détendue et agréable
  • les membres participent activement, sont intéressés
  • les échanges sont nombreux, pertinents, constructifs
  • les participants s’en tiennent au sujet
  • les membres du groupe s’écoutent les uns les autres, chaque idée fait l’objet de l’attention de chacun
  • le groupe affronte les divergences d’opinions, essaie de les résoudre
  • les décisions prises font l’objet du consensus le plus large
  • les membres n’hésitent pas à formuler des critiques, à dire ce qu’ils pensent
  • les positions de chacun, face au sujet de la discussion sont explicites
  • quand une action s’impose, elle génère l’adhésion, la coopération, la solidarité
  • la position de leader ne fait pas l’objet d’un monopole, chacun y accède à son heure…

 

ou des indicateurs du contraire …

·      le climat reflète l’indifférence, la passivité, l’ennui,

·      on appréhende difficilement la tâche du groupe

·      les membres du groupe ne s’écoutent pas vraiment, des apartés

·      de nombreuses idées ne sont pas entendues et manquent d’être exploitées

·      les divergences d’opinion sont l’objet de conflits sans concession

·      les membres du groupe n’expriment pas leurs idées, mais critiquent volontiers celles des autres et ne se rangent pas aux décisions prises…

·      certains accaparent la parole, la discussion s’enlise, l’argumentation est faible, superficielle, peu soutenue

·      les participants éprouvent le sentiment de perdre leur temps

·      les places de leader sont « réservées »,

·      le groupe ne discute pas de ses méthodes, de ses problèmes, ne prend pas de recul, ne procède à aucune évaluation.



[1]Il conviendra de s’entendre sur ce que peut signifier le choix de « placer les apprenants au cœur des processus »

Pour plus d'information , prendre contact avec :
  • Association Moderniser Sans Exclure Sud (MSE-SUD)
  • 29 Avenue de Frais Vallon
  • 13013 - Marseille
  • Tél: +33 (0)4.91.10.40.00 / http://www.msesud.fr/